Serge Pey, DADA : INSURRECTION CUT-UP

WhatsAppEmailPrintPartagez

Ce poème de Serge Pey a été publié dans le n°13 de la revue Continuum, DADA LE FRUIT PERMIS ou Comment nait le (non-)sens.

Serge Pey

DADA : INSURRECTION CUT-UP

Partition sonore

(Extraits)

 

BATACLAN

BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN

BATACLAN

 

la poésie est verticale et invisible
elle commence
par des virus incontrôlés

nous attachons
des ceintures de sécurité
aux moustiques et aux mouches

nous sommes des fakirs
et des ouvre-boîtes de poésie

 

BATACLAN

je tue un papillon à coups
de barre de fer

puis un moustique
puis une araignée
puis tout un zoo de libellules

le cadavre de dieu
capte le mouvement des mouches
dans le poème du ocnar ou du conar

ils ont tué dieu dans une rafale de kalachnikov
mais il était déjà mort

je m’acharne sur un singe à l’envers
j’écartèle un poisson
j’ouvre des boîtes
de conserve de sardines
devant des grenades offensives lancées par la poésie

BATACLAN

 

les araignées toussent
les serpents se savonnent
les charognes se saoulent
à  l’after-shave

des australiens islamistes
traient les kangourous
pour faire des yaourts !

j’aime les poèmes de théologie négative d’angélus silesius
oui :
partout les roses sont sans pourquoi !

 

soyons des poètes chérubiniques !

 

BATACLAN

hitler envoie des anges nazis
en porcelaine
devant la maternelle
de ozar hatorah

la mort fait encore mourir
des enfants juifs
sur les trottoirs de toulouse

dieu est donné
au zéntih
dans le fascisme du rire
puis jette des cristaux de zyklon b
dieu rase les cheveux
des poupées

BATACLAN

les demoiselles d’avignon
se défigurent avec des bouteilles
cassées de caca-cola

les intermittents vont interdire
la fête intermittente
car elle n’est plus la fête

tout spectacle fait vomir
surtout celui des poètes !

les néodadas ont fait un attentat
au cabaret voltaire
puis sont repartis uniquement
avec les chaises et les sucres du cabaret

BATACLAN

le poète aujourd’hui
est un correspondant de guerre

la poésie est un article de journal
abandonné sur un mort

BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN
BATACLAN DADA BATACLAN

Serge Pey
Poète, plasticien, romancier, philosophe du poème, Serge Pey est un des représentants du mouvement français d’avant-garde del’art-action. Auteur d’une cinquantaine d’ouvrages. Parmi ses dernières parutions : « Lèpres à un jeune poète » (Délit édition) sur le mouvement de la performance et de la poésie action, Dialectique de la Tour de Pise/ et Chants électro-néolithiques pour Chiara Mulas, La sardane d’Argeles (Dernier Télégramme), Les poupées de Rivesaltes (Quiero), Traité à l’usage des chemins et des bâtons (Le bois d’Orion) L’Agenda rouge (Al Dante), La boite au lettre du cimetière (Zulma), Manifeste magdalénien, critique du temps (Dernier télégramme) De nombreux disques sonores accompagnent son œuvre écrite.