Dimona Twist, un documentaire de Michal Aviad

WhatsAppEmailPrintPartagez

Retrouvons avec plaisir  la chronique Cinéma israélien de Brigitte C.

DIMONA TWIST –  Documentaire  70 minutes

Cinéaste : Prof. Michal Aviad

14232535_1127069714026111_7784227711176960503_n

Solange, Sonia, Ilana, Alice, Huguette,  Esther, Hana….

Le film retrace la vie à Dimona, de six femmes originaires d’Afrique du Nord et une de Pologne débarquées avec leurs familles à la fin des années 50, début des années 60 à Dimona, de nuit après un voyage en camion qui durait alors 10 heures. Certaines étaient des petites filles, d’autres de très jeunes femmes.  Descendues du bateau à Haïfa après plusieurs jours de traversée et embarquées vers une destination au nom inconnu et impossible à imaginer : le fin fond du désert, à 50 km de Beer Sheva, dans des baraques en bois, sans électricité, sans pratiquement aucune possibilité de travail, sans eau courante, sans infirmière ou médecin.  

Dimona a été fondée en 1955 par 56 familles venues du Maghreb, qui n’avaient pas demandé  à s’installer au  bout du bout du monde et auxquelles on n’avait pas demandé leur avis mais il y avait la raison d’Etat, l’idée qu’il fallait peupler le désert.  Alors on les a mises là, et puis bien d’autres ont suivi,  et péniblement Dimona s’est construite, comme d’autres villes de développement.

Le film raconte donc en 5 étapes, l’immigration, l’enfance, l’adolescence, la vie adulte et aujourd’hui, le parcours de ces sept femmes, et intercale entre les interviews des petits films d’archives et des photos prises par les familles.  Elles racontent leurs impressions d’enfants avec humour, leur désir d’étudier qui ne put pas pour toutes être mené à bien,  les conflits générationnels au sein de familles pour certaines patriarcales, leurs mariages souvent difficiles. Elles racontent sans amertume, et avec une grande fierté bien justifiée, leurs luttes pour acquérir leur indépendance et s’en sortir.  Et leur attachement malgré tout, à Dimona.

A travers le portrait intimiste de sept  femmes  intelligentes et courageuses,  c’est  tout un morceau de l’Histoire du pays qui se révèle à nous.  On sort de ce film la tête pleine de questionnements sur cette tranche d’Histoire et le cœur empli de ces portraits de femmes.  

A voir absolument, on en ressort  bouleversé et enrichi.

Le film a reçu le premier prix du film documentaire au Festival de Jérusalem  2016.

La musique a été écrite par Ofir Leivovitz et sert magnifiquement les propos du film.

La cinéaste Michal Aviad est professeur de cinéma à l’université de Tel Aviv. Elle a tourné sept films, dont six documentaires. Parmi les sept films, cinq documentaires et un film de fiction qui ont pour sujet les femmes  ‘dans tous leurs états’.