Recettes de Harosset

WhatsAppEmailPrintPartagez

J’ai demandé aux lecteurs de Kef Israël qui suivent ma page Facebook de partager avec moi leur recette de harosset, חרוסת. Le harosset est un important élément du plateau du Seder de Pessah rappelant le mortier qu’utilisaient les Hébreux quand ils étaient en esclavage en Egypte pour fabriquer les briques.

Voici donc quelques recettes:

Celle d’Esther K. :

Je n’ai pas les proportions car je le fais au pif donc il faut des dattes, des amandes, des noisettes, des cerneaux de noix, des grains de grenade ou si on en n’a pas de la pomme. Il faut mixer ensemble un peu de chaque et mettre au frais. Le soir du Seder prendre une portion, ajouter un peu de vin et bien mélanger ! Hag Sameah à tous !

Brigitte H. M. fait le même harosset qu’Esther mais sans la grenade et en ajoutant  un peu de cannelle et aussi quelques gouttes de jus d’orange.

Celle de Julie C. :

Des dattes, des cerneaux de noix, de la pomme râpée, du jus de raisin, de la cannelle, des feuilles de rose.  On mélange le tout et ce ciment est un délice pour notre traversée !

Celle de Victor I. :

Pour obtenir un bon mortier avec douceur, je propose : une pomme coupée en morceaux, quelques noix, quelques dattes, quelques figues, une pincée de sucre. Tout cela arrosé d’un demi verre de vin en mixant le tout. Vous obtenez la haroset la plus halakhique du monde ! Hag sameah à tous !

Laure O. fait le même harosset que Victor mais utilise du jus de raisin et non pas du vin.

Celle de la maman d’Eva S. :

8 dattes, 3 figues sèches, 15 cerneaux de noix, quelques amandes crues, une pomme verte râpée, un peu de cannelle et de muscade. Hâcher le tout. 
Ma mère ne mettait pas de vin rouge. J’ai appris que la tradition voudrait qu’on en mette mais ma mère devait penser que c’est bien meilleur ainsi. Et elle avait bien raison!

Celle de Myriam T. :

Pommes râpees, amandes pilées, sucre et cannelle.

Celle de Raquel A. :

Voici la recette de harosset de la comunnauté séfarade syrienne où j’ai grandi : on prend des dattes, sgrande c’est mieux, on les fait bouillir avec de l’eau. Une fois cuites et refroiddies,  je les épluche, j’enlève le noyau et je les mélange avec un peu d’eau de cuisson. Je mixe le tout ou je les écrase avec une fourchette. C’est fait !Au moment de servir, on peux ajouter un peu de vin et des noix concassées avec des pistaches. C’est divin. Moi j’adore. C’est la recette de ma maman.

Et pour finir celle de la harosset que je vais manger préparée par Mimi P. :

Des pommes, des amandes, des raisins secs, un peu de cannelle, un peu de sucre et un peu de vin.

Si vous avez d’autres recettes, vous êtes invités à les laisser dans les commentaires. Merci !

Pessah sameah à vous tous !

Une recette de dernière minute très originale proposée par mon amie Diana E., la recette d’origine irakienne de son neveu Mor :

100 gr de matzah écrasées très finement, 100gr de cerneaux de noix écrasés comme les matzah, 1 verre de miel de dattes (silan). Mettre le miel de dattes dans un récipient, puis mettre une couche de noix et finir par une couche de matzah. Pour manger le Harosset, on prend une matzah que l’on trempe à travers toutes les couches (un peu comme quand on mange du houmous) …. Faut le faire pour comprendre à quel point c’est délicieux !