Pourquoi mon ami est-il solidaire de Gaza et pas d’Israël?

WhatsAppEmailPrintPartagez

NOV 28, 201

Je reprends ici dans ma rubrique le Billet de l’Invité(e) de larges extraits d’un article publié dans l’excellent blog de mon amie Marlène, Brusselsislove. Elle a traduit un article du néerlandais  ‘Exclusieve steun aan Israël of de Palestijnen, daar help je niemand mee — Volkskrant Opinie‘ écrit par une  Israélienne, Tovit Shlomi.

 Pourquoi mon ami est il solidaire de Gaza et pas dIsraël?

Chaque citoyen bien dans sa tête veut vivre dans la liberté, faire des courses, prendre une douche et chanter des chansons à ses enfants. C’est ce que Philippe pense aussi, mais à Gaza ce n’est pas possible, et il veut faire quelque chose pour remédier à cela. Alors il change sa photo de profil Facebook. Elle est marquée ‘en solidarité avec Gaza’. Et avec ça, il n’aide personne.

Partialité
Ca veut dire quoi, être exclusivement solidaire avec Gaza? Philippe, approuve-t-il que le Hamas lance des roquettes sur des citoyens israéliens? Et que des habitations, des écoles et des mosquées palestiniennes servent de base de lancement? Et que le Hamas trimballe des dissidents palestiniens dans le style du Basij iranien? Bien sûr que non. Mais en se déclarant solidaire avec tout ce qui se passe à Gaza, il sous-entend pourtant son accord.(…)

15 secondes
Moi par exemple, je suis citoyenne israélienne, amie de Philippe et moi aussi j’ai Facebook. Je me suis fâchée contre Philippe. Heureusement que j’ai 90 secondes pour courir comme une dingue en cas d’alarme (le temps de trouver un immeuble avec une cage d’escaliers assez solide: tu cours jusqu’à mi-chemin des marches et là, tête contre le mur, tu attends le ‘boum’. Espérons que la roquette ne traversera pas le toit au point de te toucher, et que les éventuels gaz toxiques restent en bas). Les Israéliens du Sud, du bébé au vieillard, n’ont que 15 secondes; vivre dans la liberté, faire des courses, prendre une douche ou chanter des chansons, ça ne marche pas non plus en Israël. Pourquoi Philippe n’est-il pas solidaire avec moi?

Les canulars
Si Philippe veut vraiment aider, alors qu’il nous aide tous. Nous, Palestiniens et Israéliens sommes tous les victimes des organisations terroristes. (…)Aide-nous à arrêter le terrorisme, à voir ‘l’autre’. Réfléchis, Philippe.(…)

Heal the world
(…) Et tandis que des personnes comme Philippe secouent leur petit fouet, de plus en plus de Palestiniens préfèrent regarder plus loin. Sur la page Facebook ‘Palestine loves Israel’ il y a la fondatrice palestinienne Joujou, des tas de Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie, des Marocains, Turcs et même Iraniens qui offrent leur soutien à leurs amis israéliens.

Changer les choses
La reconnaissance. Le respect. Voilà la solution du problème. Se regarder droit dans les yeux. Israël n’est pas une erreur historique et les Palestiniens existent vraiment. Israël plus Gaza plus la Cisjordanie, c’est une superficie totale qui est plus petite que les Pays-Bas. Personne sur ce petit lopin de terre ridicule ne veut ou ne devra déménager. En prenant la défense les uns des autres et en choisissant d’être contre le terrorisme, nous pourrons changer les choses. Philippe aussi pourra aider.

Ceci est un appel à Philippe. Montre ta solidarité: la prochaine fois que tu accuses en montrant du doigt, que ce soit envers le Hamas et ses semblables que ton doigt se lève. Et non pas contre nous, Israéliens et Palestiniens. Ecris à propos de nous deux. Donne-nous un visage avec une photo. Ou mieux encore: viens nous voir. A Gaza-Ville et à Ashdod. N’oses-tu pas, ou ne veux-tu voir qu’un des deux? Alors, pose-toi la question “pourquoi?”. Merci, Philippe.

Tuvit Shlomi est géo-biologiste et poète et vit depuis 2 ans en Israël

Lire l’article en entier sur le blog Brusselsislove

Article paru dans VOLKSKRANT OPINIE –  Origineel in het Nederlands: ‘Exclusieve steun aan Israël of de Palestijnen, daar help je niemand mee — Volkskrant Opinie‘ -Tuvit Shlomi −22/11/12 –
traduction: Marlene Nuhaan