Sept interprétations d’Edith Piaf en hébreu

WhatsAppEmailPrintPartagez

 – 

  1. La vie en rose en 1946 par Korin Allal

2. La foule, une chanson de 1957, interprétée par Hava Alberstein

La comédie musicale Piaf a été montée en hébreu par le Théâtre Bet Lessin en 2003. Les deux prochaines chansons viennent de la pièce. L’actrice Rama Messinger les interprète de façon magistrale. C’est aussi pour moi une manière de rendre hommage à cette actrice israélienne partie trop tôt (1968-2015)

3. Non, je ne regrette rien, une chanson de 1960

4. Toujours Rama Messinger avec L’accordéoniste, une chanson de 1940

5. Le spectacle Piaf a été repris en 2012 par le Théâtre de Beer Sheva. L’actrice Yonit Tobi chante Mon Dieu, une chanson de 1960.

6. Harel Skaat avec l’Hymne à l’amour, écrite en 1950

7. Et pour finir Non je ne regrette rien, chantée en français mais dans une interprétation très originale.

 

Rama Messinger interprète Piaf