Le monde entier est un pont très étroit

WhatsAppEmailPrintPartagez

IMG_8719Le monde entier est un pont très étroit, l’essentiel est de ne pas avoir peur du tout !

C’est l’une des maximes les plus connues du Rabbi Nahman de Braslav (1772-1810), arrière-petit-fils du Baal Shem Tov et à l’origine des Hassid de Braslev. Il est enterré à Ouman en Ukraine. Sa tombe est un lieu de pèlerinage en particulier à Rosh HaShana.

Le Rabbi Nahman de Breslev a su en quelques-mots décrire la condition humaine.

Cette maxime s’est transformée en hymne et a été interprétée par de nombreux chanteurs.

Voici CINQ interprétations :

  1. L’interprétation de Rabbi Shlomo Carlebach

2. Ofra Haza

3. Yonathan Razel

4. Enrico Macias lors d’un concert à Tel Aviv

5. Cette maxime-chanson, chantée par des élèves d’une classe d’un village du Nord de l’Inde

En bonus, la gymnaste japonaise a utilisé un medley de chansons hassidiques dont celle-ci dans son exercice aux Jeux Olympiques de Rio.

En préparent ce billet, j’ai appris que la citation exacte est :
« כל העולם כולו גשר צר מאוד, והעיקר – לא להתפחד כלל »

Le monde est un pont très étroit, et l’essentiel, c’est de ne pas se faire peur.