Esther Orner

Ah vous avez oublié (31-40) par Esther Orner

Ah vous avez oublié (31-40) par Esther Orner

Après Te souvient-il, et Sortir, bien sûr , je publie sous forme de feuilleton littéraire, « Ah vous avez oublié » de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner. Retrouvez-là chaque semaine. Pour lire : Ah vous avez oublié (1-10) Ah vous avez oublié (11-20) Ah vous avez oublié (21-30)   31. Le mal est fait. Oh ce n’était pas grand-chose. Pour(…)

Ah vous avez oublié (21-30) par Esther Orner

Ah vous avez oublié (21-30) par Esther Orner

Après Te souvient-il, et Sortir, bien sûr , je publie sous forme de feuilleton littéraire, « Ah vous avez oublié » de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner. Retrouvez-là chaque semaine. Pour lire : Ah vous avez oublié (1-10) Ah vous avez oublié (11-20) par Esther Orner 21. Et l’amie intime de votre mère que vous n’avez pas oubliée. Vous(…)

Ah vous avez oublié (11-20) par Esther Orner

Ah vous avez oublié (11-20) par Esther Orner

 Après Te souvient-il, et Sortir, bien sûr , je publie sous forme de feuilleton littéraire, « Ah vous avez oublié » de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner. Retrouvez-là chaque semaine.   Pour lire Ah vous avez oublié (1-10) Ah vous avez oublié.   11. Vous n’êtes qu’une gauchiste et vous mon cher un vieux communiste. Vous avez ouvert(…)

Ah vous avez oublié (1-10) par Esther Orner

Ah vous avez oublié (1-10) par Esther Orner

Après Te souvient-il, et Sortir, bien sûr , je publie sous forme de feuilleton littéraire, « Ah vous avez oublié » de l’écrivaine israélienne de langue française Esther Orner. Retrouvez-là chaque semaine.   Ah vous avez oublié. 1. Ah vous avez oublié. Ne soyez pas interloqué. Ça arrive.Vous aviez oublié qu’elle vous avait fixé un rendez-vous. Ou plutôt que(…)

Nous vivrons, un poème d’Avraham Halfi

Nous vivrons, un poème d’Avraham Halfi

En ces temps difficiles, peut-être que la poésie peut nous aider à lutter contre les ténèbres.  Nous vivrons La vie est perdue, perdue et nous vivrons. Et nous vivrons, moquons-nous de la mort. Nous vivrons, courageux,  nos bras entrelacés, noués dans la Gloire et la Splendeur de l’immortalité.   Respirons. Oui, respirons avec rage, nous vivrons même(…)