Impressionnant Ficus sacré à Tel Aviv

WhatsAppEmailPrintPartagez

Tel Aviv est une ville verte. Beaucoup d’essences d’arbres différents, des fleurs et de la végétation dans les jardinets autour des maisons, enfin, ceux qui n’ont pas été transformés en parking. Sur les boulevards, de nombreux ficus qui poussent vite et qui donnent beaucoup d’ombre. Pourtant, on ne les plante plus car ces arbres sont responsables des nombreuses déjections de couleur aubergine qui garnissent les façades de beaucoup de bâtiments de Tel Aviv. En effet, les fruits des ficus sont très appréciés par les chauve-souris qui les mangent avec gourmandise et se soulagent en plein vol !

Beaucoup d’arbres de ce type ont été plantés sur l’allée centrale  du boulevard Nordau à Tel Aviv mais celui situé à la hauteur du n°97 est le plus impressionnant.  Il s’agit d’un Ficus religiosa ou figuier des pagodes, ou arbre de la Bodhi ou pipal. Quel abondance de noms ! Il fait partie de la famille des Moracées, la famille des figuiers, des banians et des muriers. C’est un grand arbre à feuilles persistantes et aux racines agressives.

Je peux comprendre que dans certaines cultures il est considéré comme sacré d’où son nom de ficus religiosa ou d’ashvattha dans les textes védiques

Donc si vous voulez reprendre souffle dans la ville qui ne s’arrête jamais, je vous conseille de vous rendre au niveau n°97 du boulevard Nordau, de vous asseoir sur le banc et d’observer ce bel arbre, son incroyable circonférence, ses branches, ses racines comme des pattes d’un animal mythique, les différentes couleurs de son écorce, le mouvement du vent dans ses branches, sa frondaison. Et de vous dire, qu’est-ce qu’on est bien ici !