Le futur centre archéologique de la mosaïque de Lod

WhatsAppEmailPrintPartagez

Nous retrouvons dans la rubrique Archéologie Cécile Boaz pour Israel Archéologie – Culture & Education

Le centre archéologique de la mosaïque de Lod

L’exceptionnelle mosaïque de Lod, le somptueux pavement d’une ancienne villa romaine, a été découverte de façon fortuite en 1996,  à Lod par Miriam Avissar, archéologue de l’Autorité des Antiquités d’Israël, IAA, lors de fouilles préalables à la construction d’une autoroute entre Tel Aviv et Jérusalem. Après avoir été l’objet de nombreuses études,  elle a voyagé pour être exposée dans les plus célèbres musées du monde. Elle est de retour en Israël, pour ses derniers travaux de restauration, et attend maintenant sa réinstallation in situ, protégée par un écrin-musée, « The Shelby White and Leon Levy Lod Mosaic Archaeological Center », spécialement créé pour elle.

Tout cela n’a pu être réalisé que grâce à l’extraordinaire générosité de White Shelby et de Leon Levy, mécènes et instigateurs du futur Centre Archéologique de la Mosaïque de Lod, dont la première pierre a été posée le 18 octobre 2017. Le centre devrait ouvrir ses portes fin 2019.

Les Architectes, Eran Hemo, Ya’ara Shaltiel et Michal Rattner, sont les auteurs du projet.

Situé à quelques minutes de l’Aéroport Ben Gurion, le futur musée qui exposera la Mosaïque de Lod, abritera aussi des espaces de recherches, d’exposition, et différents services pour les visiteurs. Il se développera spatialement selon une organisation étagée et en profondeur, semblable à celle d’une fouille archéologique, concept architectural déjà utilisé, dans le futur « National Campus for the Archaeology of Israel » à Jérusalem, dont les travaux sont en cours d’achèvement.

Le Musée se déploiera sur deux niveaux bien distincts, selon une trame théorique de 5mx5m, et comme pour une fouille archéologique, au niveau inférieur, se trouveront les vestiges antiques et toutes les activités relatives à l’archéologie, et au niveau supérieur, la modernité, le développement et les nécessités des expositions.

J’espère que j’aurai l’occasion de pouvoir participer à sa réinstallation, au cours d’un prochain stage de volontariat culturel auprès de l’Autorité des Antiquités d’Israël, et suis impatiente de pouvoir l’admirer dans sa totalité et dans son futur écrin achevé.

The Shelby White and Leon Levy Lod Mosaic Archaeological Center

Cécile Boaz pour Israel Archéologie – Culture & Education

 

Image

Photo IAA

 

Image

Photo IAA

 

Photo IAA

Voir aussi : La magnifique mosaïque romaine de Lod