Il y a vingt ans, Yitshak Rabin

WhatsAppEmailPrintPartagez
 Dimanche 25 octobre 2015, le 12 du mois de Heshvan selon la date hébraïque, on marquera en Israël les 20 ans de l’assassinat de Yitshak Rabin. Je partage ici dans le cadre du Billet de l’Invité un texte de l’écrivain Shmuel T. Meyer.

12171943_10153626828304303_1354216972_o

 

יהיה זכרו ברוך

SHMUEL T. MEYER

IL Y A VINGT ANS, YITZHAK RABIN…
[…] il avait encore besoin de sentir autour de lui, la masse compacte et solidaire des manifestants, le chant uni des bouches et des poumons. C’était son peuple, baroque et chaleureux. Il avait serré la main de Rabin avant qu’il ne prononce son dernier discours. […] avait quitté la place avant la cohue des fins de kermesses […] appris la nouvelle de l’attentat à la radio sur le chemin du retour. Il se souvenait des cris, de l’hystérie qui s’étaient emparés de l’autobus 480. Le chauffeur avait stoppé son engin sur le bas-côté, à la hauteur de Latroun.
Le gouvernement israélien annonce, frappé de stupeur et d’une profonde douleur, la mort du Premier Ministre et ministre de la Défense, Yitzhak Rabin, assassiné ce soir à Tel-Aviv. Que sa mémoire soit bénie.
La tête sur le dossier du siège avant, il avait morvé sa chemise blanche, essuyé ses yeux avec ses gros poings de paysan, comme un enfant que la mort et l’abandon effrayaient.
Extrait de – Un Nouvel an de pierres – Shmuel T. Meyer (Gallimard nrf -2013)