A la première personne, en compagnie d’Esther Orner et d’Anne Gorouben

WhatsAppEmailPrintPartagez
A la première personne,
en compagnie de Esther Orner et Anne Gorouben
Rencontre le mardi 11 mars à 19 heures 30 à La Lucarne des Ecrivains 115 rue de l’Ourcq 75019 PARIS 
Esther Orner est écrivaine israélienne de langue française traductrice de poésie hébraïque en français. Elle a traduit notamment Israel Eliraz, Haya Esther, Aharon Shabtai… Elle a vécu plus de vingt ans en France, où elle a collaboré aux Cahiers du Nouveau Commerce.
Elle a publié sept livres, aux éditions Métropolis, dont un tryptique de la mémoire : Autobiographie de personne / Fin et suite / Petite biographie pour un rêve.
Entre deux vies est sa dernière publication.Longtemps encore je me poserai les mêmes questions qui ne m’empêcheront pas d’écrire avec ou contre la grammaire. J’écrirai toujours avec une joie renouvelée, même lorsque je traiterai de sujets tristes. 

Anne Gorouben est artiste plasticienne. Elle expose ses peintures et ses dessins en France et à l’étranger. Elle a notamment présenté un hommage à Paul Celan au musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme à Paris, et le cycle d’Odessa à Odessa dans différents centres d’art, en France et en Ukraine. Chacun de ses séjours a suscité un cycle de peintures présenté dans des instituts, des musées ou des galeries. Elle a publié 100, boulevard du Montparnasse – Éditions Les Cahiers Dessinés, Buchet Chastel.

Dessiner est mon mouvement premier. Dessiner c’est faire naître en moi ces corps jamais assez touchés, jamais assez éprouvés. Ces dessins sont une tentative de restituer l’histoire des miens, de restituer leurs corps, de les voir dans une époque que je n’ai pas connue.

Extraits des œuvres lus par Esther Orner, Anne Gorouben,Béatrice Courraud, Micheline Zederman