Premières pluies en Israël pour Rosh Hachana

Dimanche matin, pendant Rosh Hashana, j’ai été réveillée par un bruit insolite. Le clapotement de gouttes de pluie sur la fenêtre. Je n’ai pas hésité un instant et je suis vite sortie sur la terrasse pour me faire arroser. Il faisait presque frais, la luminosité était magnifique, non pas un gris éteint et uniforme mais des nuages plus ou moins épais, traversés par des rayons de soleil. J’ai cherché un arc-en-ciel mais je n’en ai pas trouvé.
La première pluie a un nom en hébreu, c’est le Yoré. La dernière pluie en porte un autre, c’est le Malkosh:

“וְנָתַתִּי מְטַר אַרְצְכֶם בְּעִתּוֹ, יוֹרֶה וּמַלְקוֹשׁ” Deutéronome 11, 14
“Je donnerai à votre pays la pluie en son temps, la pluie de la première et de l’arrière-saison”

Photo Rachel Samoul

Je suis restée sur ma terrasse et c’est de là que j’ai entendu le son du shoffar. Contrairement aux idées préconçues et malgré l’image laïque que se plait à donner Tel Aviv d’elle-même, il y a de nombreuses synagogues dans la ville et notamment trois autour de chez moi.
Premières pluies pour la nouvelle année, c’est rare en Israël.
Espérons que cette pluie précoce et abondante annonce une saison pluvieuse en Israël qui mettrait fin à cinq années de sècheresse.

Shana tova umetuka שנה טובה ומתוקה Bonne et douce année 5770